Algérie – Inde : Rencontre des opérateurs économiques

L’ambassade d’Inde à Alger et l’Autorité de développement des exportations de produits agricoles et transformés (APEDA), en collaboration avec l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX), organisent, le 23

juin, une rencontre virtuelle entre acheteurs-vendeurs algériens et indiens.

L’évènement, qui se déroulera en ligne sur la plateforme Webex, constituera une opportunité pour les opérateurs algériens de faire la promotion de leurs produits exportables, d’autant plus, précisen les responsables d’Algex, que les grands importateurs indiens vont prendre part à ce rendez-vous ouvert sur les opportunités à l’export des produits algériens, en présence des Chambres de commerce et de représentants officiels des deux pays. Une présence bénéfique pour les opérateurs nationaux appelés ainsi à s’inscrire dans une dynamique à l’export sur le marché indien. Il y a lieu de souligner que les échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Inde restent faibles et en deçà des potentialités des deux pays, avec moins de deux milliards de dollars, selon les dernières statistiques officielles. Selon les données de l’ambassade de l’Inde en Algérie, les principaux produits algériens exportés vers l’Inde sont dominés par le pétrole, le gaz, les lubrifiants et les phosphates, tandis que l’essentiel des importations algériennes d’Inde sont les pois chiches, le lait en poudre, le riz, les épices, les pièces détachées automobiles, les machines et équipements agricoles et industriels (tracteurs et transformateurs), les produits pharmaceutiques, les téléphones portables et les produits cosmétiques. Aussi, plusieurs entreprises indiennes sont présentes sur le marché algérien, notamment dans les domaines de la fabrication de transformateurs électriques, le secteur pharmaceutique, l’acier et le ciment, ainsi que le machinisme agricole. Rappelons dans ce contexte que la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) et la Confédération indienne de l’industrie (CII) sont liées par un mémorandum d’entente, signé en 2018, avec pour objectif de dynamiser le partenariat économique bilatéral. Le document constitue une base pour le développement de la coopération avec ce pays émergent dans plusieurs secteurs stratégiques et prioritaires pour l’Algérie, entre autres l’agriculture, l’industrie pharmaceutique, les TI ainsi que les énergies renouvelables. En plus de l’intérêt accordé par les autorités algériennes à l’option du partenariat dans la mise en œuvre du nouveau plan national pour la croissance, quand le besoin d’expertise étrangère le dicte, la nouvelle approche économique fondamentalement tournée vers la diversification vise également à ouvrir la voie à l’exportation hors hydrocarbures dans les secteurs où le potentiel le permet, entre autres les services et l’agriculture que l’Etat compte soutenir dans le sillage de cette vision.
D. Akila

Source : https://www.elmoudjahid.com/fr/economie/algerie-inde-rencontre-des-operateurs-economiques-10949

fr French
X