CNESE : conférence sur « les perspectives de développement du système d’éducation et de formation »

ALGER- Le Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), a organisé, mardi à Alger, une conférence sur « les perspectives de développement du système d’éducation et de formation en Algérie » en vue de renforcer la coordination entre les secteurs ministériels concernés et contribuer à relever les défis.

Supervisant l’ouverture de cette conférence, le président du CNESE, Bouchenak Khelladi Sidi Mohammed, a affirmé que « les nouveaux défis qui se posent dans différents domaines nécessitent l’intensification des efforts notamment en renforçant la performance du système éducatif, de la formation et de l’enseignement supérieur ».   

Lors de cette conférence à laquelle étaient présents le Conseiller du président de la République chargé de l’éducation et de l’enseignement supérieur, Noureddine Ghouali et plusieurs membres du staff gouvernemental ainsi que des représentants des deux chambres du Parlement et des corps de sécurité, M. Khelladi a affirmé que ces défis nécessitent pour les relever « l’adaptation du système éducatif et l’actualisation des programmes de formation en améliorant les indicateurs de la qualité du système de l’éducation et de la formation par la modernisation des méthodes d’enseignement, la conformité avec les normes internationales et la numérisation en sus de l’adaptation des spécialités de formation avec le marché de l’emploi ».

Selon le président du CNESE, les travaux de cette rencontre seront couronnés par « des recommandations sous forme de feuille de route pour toutes les instances concernées par l’éducation et la formation et ce à l’effet de moderniser les méthodes éducatives et former des formateurs sans omettre la prise en charge éducative des personnes aux besoins spécifiques en sus de la modification des programmes d’enseignement et la préparation des conditions propices à l’enseignement ».

Il a mis en avant « la grande importance » qu’accorde le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune à la formation de l’élément humain, dans le cadre des efforts visant la concrétisation de ses engagements liés à l’éducation, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle.

De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a présenté un exposé détaillé sur les efforts du secteur visant à faire de l’Université une locomotive pour la relance de l’économie nationale, en la liant à son environnement socioéconomique, à travers une série de mesures dont la révision de la nomenclature des formations et l’introduction de nouvelles offres en adéquation avec les exigences du marché du travail.

Pour sa part, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi, a fait état d’un travail en cours pour revoir le système de la formation et de l’enseignement professionnels en termes de durée de formation et de programmes pédagogiques en vue de les adapter aux exigences actuelles.

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouthar Krikou a, quant à elle, présenté un exposé détaillé sur les efforts de son secteur en matière d’enseignement des personnes aux besoins spécifiques en réalisant des structures et en garantissant l’encadrement pédagogique, et ce pour assurer une prise en charge optimale de cette catégorie et faciliter leur insertion dans la société.

De son côté, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, a évoqué, dans une allocution prononcée en son nom par l’Inspecteur général du ministère, Mustapha Benzemrane, les mesures engagées par son département ministériel à l’effet d’améliorer la qualité d’enseignement, notamment à travers la révision des programmes d’éducation et l’introduction de la langue anglaise au cycle primaire et de la branche artistique à l’enseignement secondaire, outre les mesures d’allègement du poids du cartable.

Pour leur part, les deux présidents du Haut conseil islamique, Bouabdallah Ghlamallah, et du Haut Conseil de la langue arabe (HCLA), Salah Belaid, ainsi que le Secrétaire général du Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, ont mis en exergue, dans leurs interventions, les efforts de ces organes visant à développer le système d’enseignement et de formation.

La conférence a vu l’organisation de trois ateliers dont le premier a porté sur l’enseignement et la formation à la lumière des défis futurs, lors duquel ont été débattus des thématiques en rapport avec les programmes, le contenu, la densité et la coordination entre les différents cycles, ainsi que la formation des formateurs et la qualité de l’enseignement technique et de celui de la catégorie des personnes aux besoins spécifiques.

Le deuxième atelier a été consacré à l’évaluation sous toutes ses formes, à travers des interventions qui ont abordé le système de graduation et l’orientation scolaire et universitaire, en consacrant un volet à l’échec et la déperdition scolaires, tandis que le troisième atelier s’est penché sur le système de l’éducation et de la formation.

Source : https://www.aps.dz/economie/145602-le-cnese-organise-une-conference-sur-les-perspectives-de-developpement-du-systeme-d-education-et-de-formation

fr French
X