Economies d’eau: une nouvelle stratégie face à une situation « préoccupante »

ALGER – Le projet de charte sur les économies d’eau, qui sera soumis au gouvernement début mai, a tiré la sonnette

d’alarme sur une situation hydrique « préoccupante » en Algérie tout en proposant une nouvelle stratégie contenant des solutions adéquates pour y faire face. 

Faisant un constat global sur les ressources en eau à travers le pays, le projet de charte, dont l’APS a obtenu une copie, explique que l’Algérie est soumise à des conditions hydroclimatiques « défavorables », caractérisées par des précipitations irrégulières avec une forte variabilité saisonnières et interannuelle des écoulements.

Tout en affirmant que l’Algérie est classée parmi les pays pauvres en eau et très proche d’une situation de crise, la charte indique  que lors de l’année hydrologique 2019/2020, le déficit pluviométrique a atteint 30%  par rapport à l’année précédente.

Le document, élaboré par le ministère des Ressources en Eau, insiste ainsi sur l’urgence de mettre en œuvre des mesures d’adaptation de court, moyen et long terme pour éviter une situation de crise hydrique.

S’agissant du potentiel actuel du pays en eaux renouvelables (superficielles et souterraines), le document a indiqué, qu’elles sont évaluées à 18,2 milliards de m3/an ajoutant qu’en 2020, les ressources mobilisées pour tous les usages ont atteint 11,41 milliards de m3 soit 86% des potentialités.

Selon la même source, les ressources en eau sont soumises à plusieurs contraintes à l’origine d’importantes déperditions des ressources dont la surexploitation des eaux souterraines, les pertes dans les réseaux d’eau potable, la pollution des ressources et l’impact du changement climatique.

Ce projet de charte sur les économies d’eau, élaboré en incluant les propositions des départements ministériels, administrations, associations et médias, a pour but ultime de mettre en garde contre le gaspillage de l’eau et de démontrer comment l’économiser.

Il se veut « une première réponse globale et cohérente à une problématique récurrente qui, si elle est loin d’être nouvelle, revêt à présent un caractère d’extrême urgence pour lutter contre la déperdition et la dilapidation de l’eau ».

La charte appelle dans son ensemble à « une mobilisation collective » de tous les acteurs et utilisateurs de l’eau autour d’engagements en faveur de l’économie et de la préservation de cette ressource vitale.

Elle propose un ensemble d’objectifs à l’adhésion de tous les acteurs concernés par les ressources en eau afin qu’ils puissent les intégrer dans leurs programmes respectifs.

« Ces objectifs consistent à réduire les consommations en eau, éviter autant que possible la pollution des eaux, utiliser une eau de qualité appropriée à l’usage, récupérer les eaux de pluie et utiliser les eaux épurées », a souligné la même source.

Source : https://www.aps.dz/economie/121098-projet-de-charte-sur-les-economies-d-eau-une-nouvelle-strategie-face-a-une-situation-preoccupante

fr French
X