Transformation des dattes: une filière émergeante dans l’attente de l’amélioration du cadre juridique

ALGER – Plusieurs producteurs de dattes algériens se sont lancés, ces dernières années,

dans le domaine de la transformation qui offre des opportunités prometteuses aux niveaux local et international, en dépit du cadre législatif inapproprié régissant l’activité.

Cette filière émergente valorise les dattes et crée de la valeur ajoutée en les transformant en plusieurs produits, à l’instar du sucre, l’alcool, le vinaigre, le fourrage, la confiture, les boissons énergisantes, les produits cosmétiques, la levure de pain, etc.

Favorisée par la demande du marché mondiale sur les dattes, cette activité pourrait réduire la facture des importations de plusieurs produits mais également élargir le cercle des travailleurs et intervenants dans la filière, sachant que le nombre des travailleurs dans ce domaine s’élève actuellement à 10 millions, selon des chiffres avancés par des opérateurs dans ce domaine.

Sur la production nationale totale de dattes, estimée à 1 million de quintaux par an, 5% sont exportés et 30% seulement sont utilisés pour produire de produits dérivés des dattes, selon les chiffres fournis par le président du Conseil professionnel des dattes, Kheireddine El Mouaiz.

Dans une déclaration à l’APS, M. El Mouaiz a souligné la nécessité de saisir les opportunités offertes par le développement du marché des dattes dans le monde, expliquant que la demande mondiale sur les dattes et leurs dérivés est désormais trois fois supérieure à la quantité offerte.

Alors que cette filière s’est considérablement développée au niveau mondial, la phoeniciculture n’a pas suivi cette tendance, le nombre de palmiers étant passé de 8 millions en 1990 à 16 millions seulement en 2021.

Dans ce cadre, il a appelé à accorder davantage d’intérêt aux zones de production, telles que les wilayas de Biskra, El-Oued, Ouargla, Ghardaia, Adrar et El-Menia, en vue d’étendre les oasis de palmiers et éviter leur rétrécissement du fait du délaissement de nombreux agriculteurs.

Le développement du marché des dattes dans le monde nécessite des investissements nouveaux et l’accompagnement des opérateurs notamment en ce qui concerne l’acquisition des équipements requis et l’octroi des crédits pour financer les activités de transformation, l’obtention des certificats de conformité nécessaires à l’accès de plusieurs marchés mondiaux, les formations et le soutien de la recherche scientifique en cette matière, a ajouté M. El Mouaiz.

Cependant, poursuit le même responsable, les opérateurs font face à plusieurs obstacles sur le terrain, dont les procédures bancaires pour obtenir des crédits d’investissement dans ce domaine, la lenteur du traitement des dossiers et la non adaptation des textes de loi avec les évolutions actuelles.

Source : https://www.aps.dz/economie/120430-transformation-des-dattes-une-filiere-emergeante-dans-l-attente-de-l-amelioration-du-cadre-juridique

fr French
X