Adoption de la 3e Déclaration ministérielle conjointe pour relever les défis énergétiques

ALGER- La Conférence ministérielle de l’Union pour la Méditerranée (UpM) a approuvé lundi la 3eme Déclaration sur l’Energie, avec la participation du ministre de l’Energie et des mines, Mohamed Arkab.

Tous les Etats membres de l’UpM ont convenu, à travers cette Déclaration conjointe, d’unir leurs efforts pour relever les défis énergétiques de la région et pour promouvoir une reprise durable et inclusive suite à la pandémie de Covid-19.

Adoptée par les ministres participant à cette conférence tenue par visio-conférence, cette nouvelle Déclaration, comprend la mise en place de plans d’action concrets grâce aux trois plateformes énergétiques de l’UpM, servant de forums de dialogue entre les parties prenantes et les organisations concernées de toute la région.

Elle entend également renforcer la volonté de la région à contribuer à une transition énergétique verte, juste et équitable et à exploiter toutes les opportunités existantes, conformément aux objectifs climatiques.

Selon les ministres, d’autres priorités pour la région ont été soulignées dans la Déclaration, notamment l’intégration progressive des systèmes et des marchés énergétiques, tout en garantissant la sécurité de la demande et de l’approvisionnement énergétiques.

Il s’agit également du renforcement des interconnexions électriques et des réseaux électriques intelligents, une promotion ambitieuse de l’efficacité énergétique et la nécessité de prendre des mesures appropriées pour attirer les investissements privés pour des projets dans les énergies renouvelables durables et l’efficacité énergétique

De plus, la Déclaration évoque le rôle de la recherche et du développement, de l’innovation et de la digitalisation pour soutenir la transition vers des économies et des sociétés justes, inclusives, résilientes et à faibles émissions ainsi que des économies et des sociétés économes en ressources.

La Déclaration renforce également son soutien aux plateformes énergétiques de l’UpM, le principal forum de dialogue dans la région et appel à élaborer une feuille de route stratégique d’actions, avec des activités concrètes pour mettre en œuvre ces objectifs à savoir la plateforme régionale de l’UpM sur le marché de l’électricité, la plateforme de l’UpM sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique et la plateforme de l’UpM sur le gaz.

Un signal fort pour une transition énergétique propre

Dans son intervention, Kadri Simson, commissaire à l’Energie de l’UpM, a estimé que « la Déclaration adoptée envoie un signal fort et montre la volonté de la région d’œuvrer ensemble pour une transition énergétique propre ».

M.Simson a indiqué que pour limiter le réchauffement climatique, les pays doivent de « toute urgence » être plus économes en énergie, tout en augmentant l’utilisation d’énergies propres dans tous les secteurs, y compris les transports, l’industrie, le chauffage et le refroidissement.

« Nous sommes à un moment charnière de notre lutte contre la crise climatique. Sans changement de politique, la région méditerranéenne sera de 2,2 degrés plus chaude d’ici 2040, qu’elle ne l’est aujourd’hui », a-t-il alerté.

Pour sa part, le secrétaire général de l’UpM, Nasser Kamel, a affirmé que « l’UpM est parfaitement consciente des défis énergétiques urgents auxquels la Méditerranée est confrontée aujourd’hui et du besoin immédiat d’intensifier la coopération et la collaboration régionales pour les relever ».

« Aujourd’hui, les pays de l’UpM ont réaffirmé leur objectif commun et leur engagement partagé à faire avancer une transition juste et durable, vers des économies et des sociétés circulaires, à faibles émissions, inclusives et résilientes », a-t-il souligné.

Source : https://www.aps.dz/economie/123615-upm-energie-adoption-de-la-3e-declaration-ministerielle-conjointe-pour-relever-les-defis-energetiques-de-la-region

fr French
X