Djerad: Un meilleur débit internet, une priorité

Définie dans les dispositions de la loi 15-04 du 1 février 2015, les services

de certification et de signature électroniques ont été officiellement mis en œuvre hier.

C’est le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, qui a présidé le lancement officiel des services en question dans le cadre d’une stratégie visant l’accélération de la modernisation de l’activité administrative et l’optimisation des performances des services publics. Organisée par le ministère de la Poste et des Télécommunications au Centre international des conférences (CIC) «Abdellatif Rahal», en présence de plusieurs membres du Gouvernement et de représentants d’organes et d’institutions de l’Etat, cette manifestation s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie intégrée, adoptée par le gouvernement en vue d’accélérer la modernisation de l’activité administrative et l’optimisation des performances des services publics, en se basant sur les avantages des technologies de l’information et de la communication (TIC) et les facilitations en matière de simplification et d’amélioration des procédures administratives. Les efforts consentis par le Gouvernement dans ce sens visent à intégrer l’Algérie dans la société de l’information au niveau mondial, à travers le développement du contenu numérique algérien, ainsi qu’à être au diapason de l’économie basée sur le savoir et la connaissance, en instaurant un climat propice à l’émergence d’un réseau élargi de startups en matière d’innovation.

Dans ce contexte, le Premier ministre a indiqué lors de son intervention que le gouvernement a placé l’amélioration de la «la qualité de la connexion internet au profit des citoyens» parmi ses priorités, rappelant dans ce cadre l’amélioration du débit pour 2 millions d’abonnés et la poursuite des efforts dans ce sens, en sus de la capacité en bande passante international, qui a connu une augmentation tangible, passant d’une capacité de 1,7 Térabit/seconde (Tbps) à 1,8 Térabit/seconde (Tbps). Le renforcement des réseaux des télécommunications à travers les fibres optiques, où les objectifs de raccordement au réseau Internet ont atteint les 78 %, souligne encore le Premier ministre, vise à faciliter l’émergence des villes intelligentes.

Tout en insistant sur le fait que «se focaliser sur le numérique et la connaissance pour construire l’économie est un choix stratégique qui permettra de garantir l’accompagnement du processus de diversification économique et l’investissement, en s’affranchissant de la dépendance aux hydrocarbures.

Rappelant dans ce sens que l’économie du savoir et les startups sont les « nouveaux catalyseurs du développement ». M. Djerad insistera à dire que, vu ses « avantages en matière de gain de temps et d’effort, de maîtrise des échanges de données, de facilitation des opérations et transactions et

d’amélioration des services », la question du numérique est « prioritaire et bénéficie d’un intérêt soutenu » dans les programmes du président de la République et du Gouvernement. Et cela ne va pas sans la mise en place des mécanismes nécessaires à la protection des données, à la sécurisation et à la fiabilisation des opérations et transactions. Des aspects « devenus les principaux indicateurs du développement économique des pays », indique M. Djerad. Ce dernier ne manquera pas de faire part de la volonté de son Gouvernement de s’inscrire dans la concrétisation d’un nouveau démarrage dans le cadre de la nouvelle Algérie, et que les efforts seront concentrés, dans le sillage du lancement de cette opération des services de certification et de signature électroniques, sur le développement de l’administration publique et la création de réelles opportunités d’emplois qui auront un effet positif sur l’économie nationale.

Source : http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5299571

Laisser un commentaire

fr French
X