Possibilité de réduire à 15% la facture d’importation des produits agricoles et des graines

CONSTANTINE – Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani a fait savoir mardi à

Constantine que l’Algérie ambitionnait de réduire la facture d’importation des produits agricoles et des graines à 15% après la réussite de la saison moisson-abattage ».

Présidant une rencontre régionale avec les cadres du secteur de l’agriculture, au niveau du siège de la wilaya, dans le cadre d’une visite de travail et d’inspection, M. Hemdani a précisé que la feuille de route élaborée par la tutelle conformément aux instructions du président de la République « vise à réduire la facture d’importation des produits agricoles qui sont produits localement, à l’instar des tomates industrielles et des pommes de terre et des graines de pomme de terre (-50%) ».

Cette feuille de route, ajoute le ministre, dépend de l’augmentation de la production et de la mobilisation des cadres du secteur et de tous les responsables et acteurs, y compris les techniciens, les administrateurs et les professionnels, en sus du recours à l’irrigation de complément.

A ce titre, il a estimé que la campagne moisson-abattage durant cette saison « est un défi qui nécessite de mobiliser toutes les ressources et les moyens, de fournir des facilitations et d’organiser étroitement l’opération à travers le recensement et l’identification des points de collecte et la sensibilisation des producteurs à la nécessité de garantir une collecte efficace du produit ».

Le ministre a également fait état de la consécration d’une galerie verte pour l’orge, afin de « garantir la récolte efficace de ce type de graines », d’éviter les longues files d’attente et de fournir ce produit comme alternative à l’aliment de bétail.

Bien que la saison agricole actuelle ait connu plusieurs difficultés en raison de la pandémie de Corona, d’un manque en ressources hydriques et de la rareté des pluies, l’Etat a accompagné et encouragé les agriculteurs, notamment en matière d’irrigation complémentaire, d’autant qu’aucune crise ou interruption dans l’approvisionnement en produits agricoles n’ont eu lieu, a rappelé le ministre.

M. Hemdani a affirmé également que le ministère de tutelle s’attèlelera à accompagner la campagne moisson-battage de cette saison en vue d’éviter de répéter les erreurs enregistrées en la matière lors des saisons précédentes.

Le ministre a visité, à l’occasion, une ferme privée dans la région de Baaraouia dans la commune d’El Khroub et une ferme pilote dans la région de Bounouara dans la commune de Ouled Rahmoune.

Il a donné des instructions aux propriétaires de ces exploitations agricoles quant à « la nécessité d’adhérer à la démarche de l’Etat visant à encourager la production locale des produits agricoles et des semences, notamment après la réussite de la culture du Colza que le ministère ambitionne d’approfondir à travers les différentes régions du pays ».

M. Hemdani a indiqué que la feuille de route propre au secteur de l’Agriculture a donné ses fruits et ce, dans le cadre de la politique de l’Etat visant à concrétiser la sécurité alimentaire, à renoncer à l’importation des produits agricoles essentiels et à développer les filières agricoles stratégiques.

Source : https://www.aps.dz/economie/121928-possibilite-de-reduire-a-15-la-facture-d-importation-des-produits-agricoles-et-des-graines

Laisser un commentaire

fr French
X