Renouvelables : Chitour évoque avec l’ambassadrice du Royaume Uni à Alger les perspectives de coopération

ALGER – Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems-Eddine Chitour,

a reçu jeudi à Alger l’ambassadrice du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord en Algérie, Sharon Anne Wardle, avec laquelle il a évoqué les perspectives de coopération entre les deux pays notamment dans les domaines du développement des énergies renouvelables, la formation et la recherche.

Lors de cette rencontre qui s’est tenue au siège de son département, M. Chitour a passé en revue avec la diplomate les relations bilatérales algéro-britanniques qualifiées « d’anciennes et d’excellentes » ainsi que les perspectives de coopération et de partenariat dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, a indiqué un communiqué du ministère.

Dans ce cadre, il a été mis l’accent sur la nécessité de développer la coopération Nord-Sud afin de permettre l’accès aux financements pour les projets de développement durable aux pays en développement, notamment de l’Afrique, a ajouté la même source.

Les deux parties ont également appelé à renforcer leur coopération en identifiant les domaines de coopération, d’intérêt commun, comme le développement des énergies renouvelables (solaire, éolien, hydrogène vert et géothermie) ainsi que la formation et la recherche.

Les deux parties ont convenu « de promouvoir le développement de la coopération dans les domaines qui permettent l’atteinte des objectifs climatiques issus de l’Accord de Paris, et des objectifs de développement durable (ODD) prévus par l’Agenda 2030 de l’ONU », a précisé le ministère.

M.Chitour a exposé aussi « les grands axes de la stratégie de la transition énergétique notamment le plan de développement des énergies renouvelables, la sobriété et l’efficacité énergétiques dans les secteurs de l’habitat et le transport, en particulier, la mobilité électrique ainsi que le modèle énergétique durable à 2030 ».

Les échanges ont porté, en outre, sur les questions internationales d’intérêt commun comme la lutte contre les changements climatiques, le Royaume Uni étant le pays hôte de la 26ème Conférence des parties des Nations unies sur le changement climatique (COP26), a souligné le ministère. 

De son coté, Mme Wardle a « salué les efforts de l’Algérie pour sa transition énergétique » et a fait part de la disponibilité de son pays à l’accompagner dans ce sens y compris par un appui financier, a-t-on précisé. 

Les deux parties ont convenu de poursuivre les échanges afin d’affiner les axes et modalités de mise en œuvre de leurs actions de coopération, a conclu le communiqué.

Source : http://aps.dz/economie/122035-energies-renouvelables-chitour-evoque-avec-l-ambassadrice-du-royaume-uni-a-alger-les-perspectives-de-cooperation-dans-la-formation-et-la-recherche

Laisser un commentaire

fr French
X