Transition énergétique: Chitour reçoit l’expert en géologie minière Belkacem Touahri

ALGER- Le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Chems Eddine Chitour, a reçu au siège de son département ministériel, le Docteur Belkacem Touahri, expert en géologie minière, avec lequel il a évoqué la constitution d’un groupe de travail de haut niveau rassemblant des spécialistes géologues en perspective de la concrétisation d’un site pilote utilisant la géothermie de base ou moyenne énergie pour la production de chaleur.

Selon un communiqué du ministère de la Transition Energétique et des Energies Renouvelables, cette rencontre qui a eu lieu le 27 mai courant au niveau du siège du ministère intervient dans le cadre de la mise en œuvre des actions inscrites au titre de la feuille de route nationale sur la transition énergétique, notamment le projet d’élaboration du nouveau modèle énergétique national à l’horizon 2030.

Lors de cette rencontre, M. Chitour a exposé un « état des lieux réaliste sur le déclin des énergies fossiles dans le monde et a rappelé la nécessité d’adopter des mesures effectives de leur substitution par des énergies renouvelables (EnR), mais aussi par des efforts durables de sobriété et efficacité énergétiques, en responsabilisant les différents secteurs nationaux, partie prenante de l’effort national notamment les plus énergivores comme les secteurs de l’énergie, de l’habitat, du transport », a ajouté le communiqué

M.Chitour a rappelé également le cap fixé sur un modèle énergétique à 30% basé sur les EnR au minimum, en intégrant des ressources naturelles, inexploitées à ce jour, au bouquet énergétique projeté à 2030, telles que l’éolien, la biomasse, l’hydroélectricité, ainsi que l’hydrogène, comme vecteur d’énergie pouvant remplacer à terme le gazoduc naturel », a fait savoir le ministère.

L’accent a été mis aussi à l’occasion sur l’importance de la géothermie comme ressource potentielle pour la production de chaleur, voire de l’électricité, a souligné le communiqué.

Dans ce sens, M. Touahri, éminent expert algérien dont les travaux scientifiques s’articulent principalement autour de la géochimie et métallogénie des minéralisations à plomb et zinc du nord de l’Algérie, a explicité les caractéristiques des structures géologiques du Nord algérien et a émis des recommandations sur la possibilité d’exploiter les 282 sources thermales réparties sur le territoire national.

A ce propos, le ministère a assuré que plusieurs régions du pays disposent de structures géologiques abritant un potentiel géothermique intéressant, comme les régions de Guelma, Ain-Temouchent et Sétif.

Il a été précisé en outre que « l’évaluation de la source ou la reconnaissance des aquifères nécessite, tout d’abord, une collecte des données et des études disponibles sur les sources thermales nationales, pour pouvoir faire une première estimation et passer à une étape plus avancée impliquant, notamment,le recours aux forages et à des analyses d’impacts socio-économique », a ajouté le communiqué.

A l’issue de cette rencontre, il a été recommandé la constitution d’un groupe de travail de haut niveau rassemblant des spécialistes géologues dédiés exclusivement à cette problématique, avec en perspective, entre autres, la concrétisation rapide d’un site pilote utilisant la géothermie de base ou moyenne énergie pour la production de chaleur, a conclu le communiqué.  

Source : https://www.aps.dz/economie/122675-transition-energetique-chitour-recoit-l-expert-en-geologie-miniere-belkacem-touahri

Laisser un commentaire

fr French
X