Biodiversité floristique: 51% de flore algérienne menacée de disparition

ALGER- L’Algérie compte 3.139 espèces floristiques, dont 1.611 sont considérées

comme rare à rarissime, ce qui totalise près de 51 % de flore algérienne menacée de disparition, a indiqué mercredi la Direction générale des forets (DGF).

La DGF a en effet recensé 289 espèces « assez rares », 647 espèces « rares », 640 espèces « très rares » et enfin 35 espèces « rarissimes »,  détaille la direction dans une note transmise à la presse, à l’occasion de la journée internationale des forêts, célébrée le 21 mars de chaque année.

Le document explique que cet état des lieux est lié à « la dégradation des habitats naturels, suite au développement de multiples infrastructures, l’urbanisation croissante, les incendies récurrents, les défrichements et labours des écosystèmes fragiles, l’érosion des sols, la sécheresse prolongée, et l’exploitation anarchique ».

Quant à la biodiversité faunistique, la note indique que l’Algérie est caractérisée, par la diversité de son climat et de ses écosystèmes renfermant, ainsi, d’énormes potentialités de faune sauvage, notamment endémiques à la région africaine, ainsi qu’un fort potentiel cynégétique, dont des espèces de gibier méditerranéennes et de nombreuses autres espèces africaines.

Le pays possède également un potentiel « non négligeable » en espèces de faune sauvage, source de gibier pour le développement durable de l’activité chasse et banque de gènes non encore modifiés par l’homme, donc une banque zoo génétique pure, estime la DGF, ajoutant que l’Algérie abrite 483 espèces animales recensées dont 23 espèces (13 mammifères, 07 oiseaux, 03 reptiles), classées menacées de disparition en vertu de la loi n 06-14 du 14 novembre 2006 relative à la protection et à la préservation de certaines espèces animales menacées de disparition.

Source : https://www.aps.dz/economie/119344-biodiversite-floristique-51-de-flore-algerienne-menacee-de-disparition

Laisser un commentaire

fr French
X