Entreprise Algérienne nationale du cuir et dérivé : Arrêt en vue des unités de production

Avis de débrayage à l’ACED, l’Entreprise Algérienne du cuir et dérivés relevant du Holding Industriel Textiles et Cuirs. Après le sit-in de protestation tenu, le 2 juin dernier, au niveau des six unités de production de Jijel, Batna, Djelfa, Sétif,

El Amria et Alger, opérant dans les deux branches industrielles de traitement des peaux brutes animales et de la fabrication du cuir synthétique, le comité de participation de l’entreprise (CP) et l’organisation syndicale de l’entreprise, affiliés à l’Union générale des travailleurs Algériens (UGTA), donnent un préavis de grève à consommer sous quinzaine. Selon leurs communiqués, rendus publics mercredi dernier, la décision d’aller vers un débrayage, “intervenue après épuisement des voies légales”, est motivée par “l’exclusion de l’ACED du marché public de fourniture de l’Armée nationale populaire (ANP) d’un montant de 01 milliard de dinars”. Ce marché “vital” pour l’ACED, croulant déjà sous d’énormes difficultés de trésorerie, aurait été octroyé, d’après la même source, de « gré de gré à une société privée dépourvue des capacités requises”. A ce propos, le comité de participation de l’ACED et l’organisation syndicale font appel aux hautes autorités civile et militaire pour intervenir et sauver l’entreprise de la fermeture. Dans une lettre ouverte au Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de corps d’armées, Said Chengriha, les travailleurs de l’ACED (plus de 600) demandent la “réaffectation” du marché public en question.

M. Aziri

Source : https://www.elmoudjahid.com/fr/economie/entreprise-algerienne-nationale-du-cuir-et-derive-arret-en-vue-des-unites-de-production-10802

Laisser un commentaire

fr French
X