Entrepreneuriat : Le rôle pivot du secteur des PME

Une rencontre d’évaluation de la mise en œuvre de l’accord-cadre entre le ministère du Tourisme et le ministère délégué au Premier ministère en charge des Micro-entreprises s’est tenue, mercredi, au siège du ministère du

Tourisme, en présence de Mohamed Boughazi, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, et de Nassim Diafat, ministre délégué auprès du Premier ministère, chargé des Micro-entreprises. L’accord-cadre conclu entre le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial et le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé des Micro-entreprises met en avant le rôle pivot joué par le secteur de la micro-entreprise et son importance dans l’accompagnement des jeunes porteurs de projets dans la création de petites entreprises, incarnant l’approche économique fondée sur la valorisation des secteurs vitaux en dehors des hydrocarbures, diversifiant les sources de revenu national et créant des emplois. Il faut savoir que le secteur du tourisme, de l’artisanat et du travail familial est considéré comme l’un des plus importants que le programme gouvernemental cherche à valoriser, à travers cet accord, pour atteindre un ensemble d’objectifs communs dans le cadre de cet accord-cadre.
L’accord entre les deux parties prévoit de soutenir les jeunes porteurs de projets du secteur de l’artisanat et accompagner les diverses opportunités afin de développer et introduire la culture touristique dans toutes les régions du pays, notamment dans les zones désertiques et les collines, encourager la création de micro-entreprises dans le secteur du tourisme et de l’artisanat pour favoriser le tourisme vers l’Algérie.
Cet accord-cadre ambitionne de valoriser l’esprit d’entreprise et la créativité dans le domaine du tourisme, de l’artisanat et du travail familial. Les termes de cet accord stipulent également l’engagement des deux parties à des efforts concertés et à une coordination à travers la création de comités mixtes aux niveaux national et local et d’espaces ouverts pour la jeunesse créative dans ce domaine, en valorisant leur rôle dans le développement du tourisme algérien. Le ministre du Tourisme soulignera que cet accord met à disposition toutes les facilités et l’accompagnement de dizaines de milliers de projets émergents, notamment pour les jeunes, en termes de qualité d’accueil, de conseil et d’orientation et dans la rapidité d’étude et avis techniques des dossiers déposés .
Il dira que cette réunion vise à déterminer dans quelle mesure les dix principaux objectifs mentionnés à l’article 2 de l’accord-cadre ont été atteints au cours des neuf derniers mois dans les cinq domaines, à savoir le domaine des études, de l’information et de la sensibilisation, de la formation et de la réadaptation, de l’accompagnement et du financement, de la promotion et du marketing.
Le premier responsable du secteur du tourisme précisera que cette rencontre vise à définir les difficultés et obstacles rencontrés par les deux parties dans la mise en œuvre des dispositions de cet accord, ainsi que «les obstacles et difficultés rencontrés par les porteurs de projets dans l’un des cinq domaines évoqués précédemment», et à proposer des solutions pratiques et des mesures concrètes qui permettent de surmonter toutes les difficultés.
Il saisira l’occasion pour rappeler les réalisations concrétisées au cours des derniers mois, telles que le financement de la création de 200 projets et financement de l’expansion de 40 projets. Une campagne commune de sensibilisation a été lancée et 100 journées d’information ont été organisées pour faire connaître les mécanismes d’accompagnement des institutions affiliées au ministère délégué aux Start-up. En outre, 50 expositions d’artisanat ont été organisées pour les artisans qui ont été financées par l’Agence nationale de soutien à l’entrepreneuriat.
De son côté, M.Diafat a souligné qu’avant de conclure des accords au profit des jeunes, «nous avons tout d’abord évalué les expériences vécues par les jeunes porteurs de projets afin d’essayer de les aider au maximum». Il lancera un appel à tous les secteurs gouvernementaux en relation avec la micro-entreprise indiquant que son département est «ouvert à toutes les propositions susceptibles d’apporter un plus au secteur de la micro-entreprise, notamment aux jeunes porteurs de projets, dont l’ambition est d’émerger dans un monde économique complexe», précisera le ministre. Il ajoutera que le secteur du tourisme est un secteur stratégique. Cependant une grande partie de personnes considère que ce secteur n’est pas vraiment important. Le secteur du tourisme au même titre que l’agriculture est une alternative aux hydrocarbures sachant les potentialités qu’il recèle.
Mohamed Mendaci

Source : https://www.elmoudjahid.com/fr/economie/entrepreneuriat-le-role-pivot-du-secteur-des-pme-10466

Laisser un commentaire

fr French
X